Endométriose, faut qu’on s’parle.

Endométriose, faut qu’on s’parle.

Ces derniers jours, j’ai vécu beaucoup d’émotions. Plusieurs femmes sont venus me parler d’un mal que je ne connaissais que de nom. L’endométriose. Cette maladie gynécologique touche 1 femme sur 10. Est largement méconnu ce qui fait en sorte que même en consultant, tu peux rester avec un mal sans nom un long moment. Et rien de pire que de souffrir en silence et de te faire dire que ‘ t’as rien’.

Je n’ai pas ce mal. Je peux en nommer certains symptômes ici, en espérant que si tu les ressens lors de ton cycle sans en comprendre la cause, ça puisse t’aider à mettre un mot sur le pourquoi du comment.

En gros; ‘ L’endomètre est une muqueuse qui se situe sur les parois de l’utérus. Elle est évacuée en partie puis renouvelée chaque mois s’il n’y a pas fécondation. On parle d’endométriose lorsque l’on constate la formation de tissus endométrial en dehors de l’utérus.’ ( tiré du site caminteresse.fr). Tout ça c’est bien beau, mais ça fait quoi comme ravage sur ton corps?

  • très fortes douleurs dans le bas ventre ( pendant les menstrues ou lors de problèmes intestinaux)
  • trouble de fertilité
  • fatigue
  • trouble de l’humeur
  • pertes brunes et ou présence de sang dans l’urine et les selles
  • on pourrait ajouter tout le mal psychologique que tout ça apporte

Ici, j’espère que celles qui ont vécu un expérience en lien avec cette maladie voudront la partager.

Ton parcours avant ton diagnostique, ce qui t’as mis la puce à l’oreille, si tu as été comprise et bien accompagnée, tes potions et gestes qui aident ou qui nuisent. Chaque expérience et conseil comptent!

Aucun commentaire pour le moment

Partager mon histoire ...